Jean-Michel Cirba

A l'âge de 11 ans, lors d'un spectacle de tango auquel il assiste, Jean-Michel est touché par l'harmonie des couples qui paraissent en symbiose et la sensualité des enlacements. Il sait dès lors qu'il dansera le tango...

 

Formé en France, en Europe et à Buenos Aires par les maestros qu'il admire (Sebastian Arce, Marcelo "El Chino" Guttierrez, Gaston Torelli entre autre), il vit sa passion pour le tango depuis 12 ans maintenant. Si son impression initiale s'est confirmée, il a aussi découvert avec le tango argentin le moyen d'écrire des histoires improvisées avec les corps, les arabesques des mouvements et la musique.

 

Reconnu pour sa musicalité, la qualité de son déplacement et de son posé de pied, son goût pour l'improvisation l'a aussi poussé à rechercher un guidage « universel » et confortable, en analysant la manière dont les mouvements se propagent dans le corps depuis les appuis au sol.

 

Guidage par le centre, relâchement corporel, importance des appuis,  autonomie... une énumération

de quelques termes techniques chers à Jean-Michel mais indispensables pour accéder à

un tango personnel, incarné et rempli d'émotions.